Tous les articles par Marine Deregnoncourt

LE « PERSONNAGE-LIMINAIRE »

https://www.youtube.com/watch?v=4kBtOoJvhOA

Concept élaboré par Marie Scarpa, figure pionnière de l’ethnocritique (où les rites sont traités par le matériau littéraire) à l’Université de Lorraine (Metz), le « personnage-liminaire », qu’elle applique à Léone, protagoniste phare de Combat de nègre et de chiens de Bernard-Marie Koltès, s’avère aussi une clé de lecture opérante pour aborder Eugenia, héroïne d’ Actrice de Pascal Rambert, incarnée par Marina Hands. Tel fut mon propos lors du onzième colloque orléanais sur les femmes et leur corps, le vendredi 24 septembre dernier :

https://www.youtube.com/watch?v=hHi64jaBvfA

ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE DE CET AUTOMNE (2)

Mardi 5 octobre 2021 à 17h via Webex : j’assurerai la séance d’informations de mon projet théâtral, amateur et bénévole, destiné à l’ensemble des étudiants en études françaises à l’Université de Luxembourg : « CAMPUS THÉÂTRE. THÉÂTRE À LA TABLE ».

En voici l’affiche promotionnelle :

Lundi 11 octobre 2021, entre 17h et 19h, via Teams : je proposerai la recension du seizième numéro de la revue scientifique European Drama and Performance Studies consacré à « la perception et à la transmission du spectacle vivant », dirigé par Françoise Gomez et Daniel Loayza :

https://classiques-garnier.com/european-drama-and-performance-studies.html

En bonus, voici l’interview accordée par Marina Hands à Arnaud Laporte sur France Culture, dans Affaires culturelles, à 19h le jeudi 16 septembre dernier :

https://www.franceculture.fr/emissions/affaires-culturelles/affaires-culturelles-emission-du-jeudi-16-septembre-2021?fbclid=IwAR31I_mZt7bc-IQcJxlq0lG-jqKxCC8KRA1LaRhYJaLfhod4cOLwLaM50CA

ACTUALITÉ SCIENTIFIQUE DE CET AUTOMNE (1)

Cette automne, hormis ma participation, fin de semaine prochaine, au colloque orléanais consacré aux femmes et leur corps, j’aurai, d’une part, le bonheur de proposer une recension d’un ouvrage scientifique dédié à la perception et à la transmission du spectacle vivant le lundi 11 octobre prochain dans le cadre du séminaire doctoral transdisciplinaire au sujet duquel vous trouverez toutes les informations, ci-dessus.

D’autre part, en parallèle de ma participation au colloque parisien consacré à Nina Companeez au mois de novembre, j’interviendrai relativement au corps dans l’esthétique de Patrice Chéreau, et ce, dans ce contexte-ci :

http://ecritures.univ-lorraine.fr/sites/ecritures.univ-lorraine.fr/files/users/documents/journee_doctorale_intercentres_ul_et_ufhb.pdf

UN TRIOMPHE PEUT EN CACHER UN AUTRE !

Visionné hier après-midi au cinéma, le film Un Triomphe, en salle depuis mercredi 1er septembre, réalisé par Emmanuel Courcol à partir de faits réels, met au jour les vertus nobles et vitales du théâtre auprès d’individus incarcérés, mis en scène dans En attendant Godot de Samuel Beckett, par Étienne (Kad Merad).

Acteur sur le déclin, Étienne va être soutenu dans son entreprise culturelle, d’une part, par la directrice de la prison, Ariane, interprétée, avec finesse et justesse, par Marina Hands, et d’autre part, par son ami de longue date, Stéphane, incarné par Laurent Stocker, avec qui Étienne a d’ailleurs interprété, en 1995, la pièce becketienne précitée.

Un Triomphe est un film fort, tour à tour comique et émouvant, que je vous invite vivement à découvrir !

https://www.youtube.com/watch?v=ZeTZQzjmvfw

Ce film qui s’annonce déjà comme un triomphe filmique me permet d’en venir à la saison théâtrale 2021-2022 prévue à la Comédie-Française qui aura, comme temps majeur, le 400e anniversaire de la naissance de Molière. Tous ces événements qui seront, à leur tour, à n’en pas douter, triomphaux, ont été annoncés par Éric Ruf, le lundi 5 juillet dernier au cours de l’émission hebdomadaire et quotidienne Quelle Comédie ! face à la journaliste Béline Dolat :

https://www.youtube.com/watch?v=_uOKIf2pQ00

L’occasion est belle de vous annoncer aussi la participation d’Éric Ruf au tournage de la saga historique consacrée aux Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas, en salle début d’année 2023, réalisée par Martin Bourboulon (initiateur également d’Eiffel, à découvrir cet automne au cinéma).

Voici un premier cliché photographique, où Éric Ruf apparaît de dos, vêtu d’une cape rouge, en tant qu’interprète du Cardinal de Richelieu:

https://www.bfmtv.com/people/cinema/les-trois-mousquetaires-une-premiere-image-du-blockbuster-avec-francois-civil-et-vincent-cassel_AN-202109020219.html

LA RENTRÉE TÉLÉVISUELLE & CINÉMATOGRAPHIQUE DE MARINA HANDS

Mise à part la reprise du spectacle musical Mais Quelle Comédie ! en alternance à la Comédie-Française à partir du 1er octobre, Marina Hands sera, d’une part, présente, pour la deuxième fois, à Lille au festival Séries Mania, ce dimanche 29 août en vue d’y présenter la saison 2 de Mytho dont elle est l’héroïne, Elvira, et de laquelle les épisodes seront disponibles sur le site Internet d’ARTE dès le 30 septembre et diffusés sur ARTE TV les 7 et 14 octobre prochains :

https://www.youtube.com/watch?v=w5Azeqkk9oM

D’autre part, Marina Hands apparaîtra sur nos écrans de cinéma, dès le mercredi 1er septembre, dans le rôle d’une directrice de prison au sein du film réalisé, à partir de faits réels, par Emmanuel Courcol, Un Triomphe, aux côtés notamment de Kad Merad et de Laurent Stocker:

https://www.youtube.com/watch?v=6COhMJ6KKG8

PHÈDRE DE JEAN RACINE DANS LA MISE EN SCÈNE DE PATRICE CHÉREAU

En 2003, après mûre réflexion à la suite de la proposition de sa créatrice de costumes, Moidele Bickel, Patrice Chéreau décide de monter Phèdre de Jean Racine aux Ateliers Berthier du Théâtre de l’Odéon.

Cette mise en scène s’apprête alors à entrer dans l’Histoire du Théâtre, à la marquer de son empreinte et à la révolutionner !

https://www.youtube.com/watch?v=68MtgkqTIew

PARTAGE DE MIDI DE PAUL CLAUDEL DANS UNE MISE EN SCÈNE DE JEAN-LOUIS BARRAULT

Parvenu à convaincre son ami Paul Claudel de porter Partage de midi à la scène, Jean-Louis Barrault propose sa mise en scène, – première du genre et, dès lors, emblématique du répertoire claudélien -, en 1948 au Théâtre Marigny.

Aux côtés d’Edwige Feuillère sous les traits d’Ysé, Jean-Louis Barrault endosse le rôle de Mesa :

https://www.ina.fr/video/CAF89001678/interview-j-l-video.html

https://www.ina.fr/video/I04315134/jean-louis-barrault-parle-de-paul-claudel-video.html

PHÈDRE DE JEAN RACINE DANS UNE MISE EN SCÈNE DE JEAN-LOUIS BARRAULT

Invité, en 1942 à la Comédie-Française, par Jean-Louis Vaudoyer (Administrateur Général de la Comédie-Française de 1941 à 1944), Jean-Louis Barrault, convaincu par Marie Bell (interprète du rôle-titre), met en scène Phèdre de Jean Racine à la Salle Richelieu de la Comédie-Française :

https://www.youtube.com/watch?v=Uz8B_e0O_oc

Faisant l’objet d’une comparaison avec la version de Patrice Chéreau quant aux rôles d’Aricie et d’Hippolyte dans le cadre de ma thèse de doctorat, je vous invite à découvrir la captation radiophonique de ce spectacle avec la distribution des comédiens de cette création ainsi que le film avec une nouvelle équipe d’acteurs entourant Marie Bell :

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nuits-de-france-culture/la-nuit-racine-22-2019-29-je-le-vis-je-rougis-je-palis-a-sa-vue-marie-bell-est-phedre-de-racine-mise

https://www.youtube.com/watch?v=FIxUPxYNz5M

En bonus, voici une vidéo admirable sur la passation du rôle de Phèdre à travers différentes générations de comédiennes dont Dominique Blanc, sous la direction précisément de Patrice Chéreau :

https://www.youtube.com/watch?v=0oFcAtWWLV8

COMPTE-RENDU SUR L’OUVRAGE : PAUL CLAUDEL ET LE MONDE GERMANIQUE

Après un compte-rendu d’actes de colloque sur Molière des Romantiques, j’ai pu renouveler l’expérience, avec enthousiasme, grâce à Martine Benoît (directrice de la revue Germanica) sur les conseils de Marc Lacheny, – que je remercie encore infiniment tous deux -, sur une monographie : Paul Claudel et le monde germanique. Je vous invite à le découvrir via ces deux liens :

https://journals.openedition.org/germanica/11228

https://www.cairn.info/revue-germanica-2021-1-page-198.htm